L’installation domotique de fredclo

Après 1 à 2 ans avec FHEM et le dockstar (2012 – 2014), il était temps de passer à la vitesse supérieure et surtout, sur une solution plus standard.

J’ai donc investi dans un Raspberry Pi B+ et des sondes de température 1-wire (avec le connecteur USB) pour chaque pièce.

Mes 5 sondes ont été données par le fabricant Maxim en tant qu’échantillon (bon truc à savoir) ! mais on peut en trouver 5 pour 10 € sur Amazon sans problème. Je les ai installé dans les prises murales RJ45, en utilisant les pin 7 et 8 (non utilisés en 100 Mbits/s). ce que je n’ai pas fait dans mon bureau, voulant conserver le Gigabit pour le PC.

J’ai aussi acheté un connecteur DS9490R pour pouvoir les connecter en USB au Raspberry Pi. Je ne voulais pas les connecter directement sur les GPIO du Raspberry Pi, mais venant de le faire pour quelqu’un, il s’avère que c’est plus simple sur les GPIO. En effet, sur le système Raspbian wheezy, il faut installer le logiciel qui va bien (OWFS) et c’est assez compliqué.

Lien très intéressant sur le 1-wire : http://domotics.free.fr/upload/C%E2blage_interface_1-Wire.pdf

Photo d’une prise RJ45 intégrant le 1-Wire :

Voulant conserver mon système “multiroom”, mais en abandonnant Gmpc que je n’utilisais plus, j’ai installé un petit programme PiFM, qui transforme le Raspberry Pi en émetteur FM (à l’aide d’un simple fil métallique de 17 cm !). Je l’ai calé sur 87 Mhz pour n’embêter personne, et tous les matins, le Rpi streame ma radio préférée en qualité Internet sur les radios de la cuisine, chambre et SDB.

J’ai ajouté une batterie de téléphone (PowerBank de 9 000 mAh) sur laquelle est branchée le RPi. Cette batterie est branchée sur l’électricité et se charge en même temps qu’elle alimente le RPi. Cela me fait un “onduleur” qui ne consomme quasi rien, et secours mon Rpi en cas de coupure électrique (fonctionne parfaitement). Attention, tous les modèles ne sont pas capables de le faire !

On voit au fond du RPi une carte d’essai sur laquelle il y a 3 connecteurs : un qui va à un détecteur d’ouverture filaire, un pour le fil vertical (antenne FM) et enfin, 2 fils reliés au compteur Linky).

On voit aussi sur la droite en bleu, le connecteur USB DS9490R.

Sous le Raspberry on voit la batterie (tecknet).

Domoticz

C’est un programme convivial, avec une communauté en Anglais et en Français.

Vous pouvez tout savoir sur ce superbe logiciel sur https://easydomoticz.com/

Il est facile à installer sur le Raspberry Pi et facile à utiliser. Il est très complet et vous pouvez vraiment tout faire avec. Il est libre, opensource, avec des mises à jour plusieurs fois par an, et de nombreux forum, tuto…

Jeedom est un concurrent Français, mais trop jeune à mon sens, et pas complètement gratuit.

Avec Domoticz, désormais, je contrôle mes volets roulants, mes radiateurs électriques grâce à une carte maison, tous les appareils électriques sur prises commandées (TV, lumières, radio…), mon Karotz, mon détecteur de fumée, et j’ai comme information, ma consommation électrique en temps réel grâce à la liaison filaire avec le compteur, la température de toutes les pièces, la météo (UV, humidité, vent, température), les informations du coucher et lever du soleil, …

Avec toutes ces actions possibles et toutes ces informations, il est possible de faire des tonnes de choses pour le confort, les économies d’énergie et la sécurité. D’autant que la programmation de tout ceci est très simple : Domoticz utilise entre autre, le langage scratch ! ce langage a été conçu pour les enfants, sous forme de puzzle.

Pour plus de détail, allez visiter mon site http://fredclo.free.fr !

Tags:  ,

Leave a reply